Mieux vivre

À Roubaix, le zéro déchet s’apprend dès le plus jeune âge !

L’été dernier, le Festival Zéro Déchet de Roubaix a mis en lumière le projet durable de quatre écoles de la région qui sensibilisent au quotidien les enfants à la réduction et au tri des déchets. Reportage dans l’une d’entre elles, l’établissement scolaire Lakanal.

Quand il s’agit d’adopter des comportements plus responsables, les enfants sont un moteur de changement particulièrement puissant. D’abord parce qu’ils auront tendance à rapporter à la maison ce qu’ils ont appris et à exiger des membres de leur famille qu’ils adoptent aussi des attitudes plus durables. Ensuite parce que les comportements et habitudes appris dans l’enfance ont une grande longévité : en somme, les enfants écolo d’aujourd’hui sont les adultes responsables de demain. C’est fortes de cette idée que quatre écoles de Roubaix ont été mises à l’honneur à l’occasion du Festival Zéro Déchet, du 23 au 25 juin 2017, pour encourager les enfants à générer moins de déchets — et à trier le reste.

lakanalfresque

Lutter contre le gaspillage alimentaire

En visitant l’école Lakanal, on constate d’abord que le gros des efforts pour réduire les déchets se concentre sur la cantine. En France, en 2014, on estimait que 150 000 tonnes de nourriture étaient jetées chaque année par les écoles, 30 à 40% des aliments traités en cantine scolaire atterrissant dans la poubelle. Pour limiter ce gaspillage, l’école Lakanal a mis en place un système qui lui permet de mieux évaluer les quantités de nourriture nécessaires. Cela passe, entre autres, par le tri au moment du débarrassage : un parcours ludique invite les enfants à séparer les restes alimentaires, les déchets et le pain. La cantine peut donc évaluer les pertes plus précisément, et ensuite ajuster ses commandes de nourriture en fonction des besoins. Lakanal ne commande ainsi du pain et des fruits que tous les deux jours. Autre idée : prédécouper les fruits en quartiers pour que les enfants puissent prendre exactement la quantité qu’ils souhaitent. Ce système de tri à la cantine permet également aux écoliers d’observer ce qu’ils peuvent ensuite composter, et de mesurer leurs progrès, puisque les déchets sont pesés tous les jours.

lakanaltriguidelines

Compostage, potager et tri rigolo

Dans la cour de récréation, la démarche zéro déchet se poursuit avec un bac de compostage, justement, et un potager de fruits, légumes et herbes aromatiques plantés et entretenus par les élèves. Et puis le tri ne s’arrête pas aux portes de la cantine : des poubelles en forme de crayons géants ornent la cour, dont l’une, destinée aux déchets recyclables, indique clairement ce qu’elle peut et ne peut pas recevoir. Idem dans les salles de classe : chaque salle de classe est équipée de poubelles clairement explicites sur ce qu’elles peuvent recevoir et accompagnées d’une infographie pédagogique sur le tri des déchets.

lakanal tri poubelles

Le tout semble avoir rencontré un écho assez favorable auprès des enfants. Dans le hall de l’école, ils ont réalisé de grandes fresques colorées. Au milieu des dessins et citations, cette petite phrase : « Trier les déchets, sinon ça va sentir mauvais ! ». Une manière ludique de former les nouvelles générations à des pratiques écoresponsables.

lakanalcompost

Laissez un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Crédits : HomeBiogas

Transformer ses déchets en biogaz, c’est possible

Lire l'article
Crédits : @FoodForSoul

Massimo Bottura, un chef étoilé qui s’engage

Lire l'article
©Emilien Cancet et ©Foodentropie

Foodentropie : le nouveau laboratoire de l’alimentation durable

Lire l'article