Mieux manger

Ces aliments qui vous protègent de la chaleur

Cet été, les épisodes de chaleur dans l’hémisphère nord ont été particulièrement sévères. Comment mieux s’alimenter pour résister aux hausses de températures ? Et quels sont les aliments à éviter ? Voici quelques astuces pour rendre la canicule plus supportable pour votre organisme.

shutterstock_1116858956

Des eaux, pas tous égaux

Le soleil tape sur la fenêtre, le thermomètre affiche déjà 32 degrés, et il n’est pas encore onze heures… Pas de doutes, la journée risque d’être péniblement longue devant cet ordinateur qui chauffe. Premier conseil : ne lésinez pas sur l’eau afin de réguler votre température corporelle. Si le corps n’a pas assez d’eau, la transpiration qui permet de le rafraîchir ne peut pas se faire. L’Express rappelle l’avis de nos sages médecins qui conseillent de boire 1,5 ou 2 litres d’eau par jour. Le minimum est huit grands verres d’eau (soit 800 ml)”. Préférez l’eau du robinet ou l’eau minérale plate, froide mais pas trop. Pourquoi ? L’eau glacée aura un “effet immédiat sur les parties du corps en contact avec elle, elle génère un effet de choc sur d’autres et bloque l’autorégulation.” Les eaux gazeuses, elles, ne sont pas les plus adaptées en situation de grande chaleur car leur forte teneur en minéraux ralentissent l’absorption par le corps.

eau-de-pasteque

 Fruits et légumes : les incontournables

Buvez certes, mais mangez aussi des aliments gorgés d’eau tels que le concombre, la pastèque, le melon, les radis, le céleri, les nectarines, les poivrons, la tomate et la laitue. Et abusez des gaspachos, salades, compotes et sorbets. Vous pouvez également opter pour les fruits aux vertus astringentes (tels que le raisin, le citron et l’orange) : en effet, ils permettront d’augmenter la capacité de votre corps à s’hydrater.

yaourts-maison-3000x2000

Les glucides, quelques bons alliés

Les glucides constituent une famille nombreuse qui comporte ses alliés et un nombre de faux amis. Feu vert pour les haricots, le riz, les turbercules (comme les carottes, les pommes de terre, les betteraves ou encore le radis). Les laitages sous la forme de fromage blanc ou de yaourts écrémés sont aussi de bons agents hydratants. En revanche, délaissez les aliments trop riches et lourds à digérer. Halte au lait, aux pâtisseries, aux bonbons, au sucre raffiné ou aux pâtes. La règle d’or ? Les glucides en forte dose sont difficiles à digérer, ce qui aura pour conséquence de provoquer un phénomène de thermogénèse : en clair, cela fait monter la température du corps.

the-vert-citron

Les pratiques à absolument éviter

Et pour celles et ceux qui font fi des conseils et aiment qu’on leur disent quoi ne pas faire, voilà notre liste rouge. De grâce, laissez de côté les aliments diurétiques qui vous feront perdre de l’eau. Cessez vos déjeuners ponctués d’un café, vos goûters à l’anglaise arrosés de thé noir et laissez  fenouil, mangue, asperges ou encore artichauts au placard. Enfin, et c’est peut-être le plus important, ne tombez pas dans le piège du barbecue (gras) et des digestifs alcoolisés offerts en cas de chaleur. Là ça sera le combo effet de serre : thermogénèse et déshydratation garanties.

Laissez un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dnk-i-kletka

Montre-moi tes gènes, je te dirai quoi manger.

Lire l'article
yuka

Yuka : Mieux consommer, à portée de scan

Lire l'article
hisu-lee-86681-unsplash (2)

L’orthorexie : le “mal” des tables occidentales

Lire l'article