Mieux manger

La foodtech, un laboratoire de l’alimentation du futur

La foodtech rassemble toutes les innovations technologiques autour de l’alimentation. Pourrait-elle nous donner un aperçu du système alimentaire de demain ? L’Atelier BNP Paribas a tenté d’y voir plus clair en scrutant la foodtech américaine.

Aujourd’hui, la démographie galopante de l’humanité et les impératifs écologiques guident l’innovation en matière d’alimentation. En effet, comment nourrir les 9,6 milliards de personnes prévues en 2050, sans vider les réserves de la planète ? Pour résoudre cette épineuse équation, il nous faudra inventer de nouvelles façons de produire et de consommer la nourriture, quitte à changer drastiquement de régime alimentaire…

Une production sous haute surveillance et de plus en plus numérique

En raison des scandales alimentaires et des épidémies dans les élevages ou tout simplement de l’engouement pour les produits locaux, les industriels déploient de plus en plus de technologie sur les chaines de production. Capteurs connectés ou batteries d’analyses moléculaires automatisées, la production alimentaire est désormais sous haute surveillance…

D’autre part, l’arrivée des imprimantes 3D alimentaires ouvre la voie à la personnalisation des plats préparés : de la pizza napolitaine sans anchois à la pizza avec son nom écrit dessus avec de la sauce tomate, etc.

De la recette à l’assiette

L’innovation dans les circuits de distribution alimentaire capte la majorité des financements. En effet, près de 3 milliards de dollars de capital risque ont été investis dans des entreprises du secteur depuis 2015 aux Etats-Unis. C’est le développement du commerce électronique et des smartphones qui explique cette profusion d’innovations. On y trouve les plateformes d’achat direct au producteur (Grub market, etc.) ou encore la mutualisation de la livraison de repas à domicile (Uber Eats, etc.). Enfin, la livraison de produits frais aux particuliers inspire autant les poids lourds de la distribution, à l’instar d’Amazon avec son service de livraison en une heure, que les nouveaux entrants comme Instacart.

Autre proposition en vogue : se faire livrer un kit d’ingrédients correspondant à une recette donnée (Blue Apron, Plated, etc.). Les consommateurs peuvent ainsi prendre plaisir à se faire à manger et ils apprennent à mieux maîtriser leur alimentation.

Du restaurant au dîner 2.0

L’économie collaborative renouvelle, elle, l’expérience même de restauration. Feastly propose des dîners concoctés par des chefs chez des particuliers. Avec EatWith, ce sont les particuliers qui invitent des inconnus à venir partager un repas chez eux. Néanmoins, il se peut que ces nouvelles expériences culinaires se heurtent rapidement à des problèmes réglementaires (travail dissimulé, normes sanitaires, etc.).

Le numérique outille également les individus afin de mieux maîtriser ce qu’ils mangent. HapiCoach contrôle le nombre de calories. Le capteur Nima scanne les plats afin de s’assurer qu’ils ne contiennent pas de gluten. De nouveaux équipements débarquent en cuisine : des fours intelligents, systèmes de micro-ferme d’appartement, etc.

Du bétail aux colonies d’insectes

Enfin, de nombreuses start-ups réfléchissent au contenu même de nos assiettes. Elles cherchent, notamment, des alternatives aux protéines animales, jugées trop consommatrices de ressources et éthiquement peu fréquentables. Ainsi, la viande végétale reproduit le goût et la texture de la viande animale ou encore la viande in vitro est créée en laboratoire à partir de cellules musculaires.

Autre piste, les insectes comestibles. Si seuls 19% d’occidentaux se sentent prêts à manger des insectes dans le futur, ce régime alimentaire se révèle courant en Asie du Sud-Est, en Afrique ou en Amérique du Sud. Les français mangent bien des escargots, alors pourquoi ne pas cuisiner des crêpes à la farine de grillons, concluent, avec humour, les auteurs de l’étude.

Pour en savoir plus :

« Can technology be the magic food ingredient? » – Les tendances de la foodtech américaine par L’atelier BNP Paribas (2017)

Laissez un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29df0a1fe5_50035717_pomme-terre-dr

La pomme de terre comme vous ne l’avez jamais vue

Lire l'article
Glanage5

Glanage 2.0 : quand le numérique la joue anti-gaspi

Lire l'article
ecole lakanal

À Roubaix, le zéro déchet s’apprend dès le plus jeune âge !

Lire l'article