Mieux vivre

La pomme de terre comme vous ne l’avez jamais vue

Vous pensez la connaître par coeur ? Vous êtes persuadé qu’elle vous a déjà livré tous ses secrets ? Même si vous croyez connaître le légume le plus populaire de la terre, celle que l’on surnomme affectueusement la “patate” vous surprendra pas moins de dix fois.

foto-peru-2

1. Elle a des origines incas

On retrace l’existence de la pomme de terre chez les Incas, qui la cultivaient entre 8000 et 5000 av. J.C. Elle poussait alors entre la Bolivie et le Pérou à l’état sauvage. Sa résistance au froid et aux altitudes de plus de 3000 mètres en faisait le légume préféré du peuple Inca. Elle avait même sa déesse : Axomana. Aujourd’hui, selon le blog Food & Sens, au Pérou “on répertorie encore 7 espèces de pommes de terre et plus de 5000 variétés de toutes les couleurs et toutes les formes, quand, dans le reste du monde, on ne cultive qu’une seule espèce : la Solanum Tuberosum.”

pommes-de-terre-vertes_236448_wide

2. La pomme de terre attrape des coups de soleil

La pomme de terre est un légume sensible. Si elle est trop exposée au soleil, elle verdit. Ce phénomène se manifeste dans les champs lorsqu’elle sort un peu de terre, mais peut se produire lors de sa conservation à la maison. Le verdissement de la pomme de terre est dû à la production de chlorophylle, pigment végétal nécessaire à la photosynthèse.

mattdazmon

3. Des pommes de terre prêtes à partir sur Mars ?

En 2015, la NASA a annoncé un partenariat avec le Centre international de la pomme de terre pour envisager la culture de pomme de terre sur Mars. Le tubercule, dont la culture est très résistante aux températures élevées, pourrait permettre aux astronautes de survivre sur la planète rouge. Reste à savoir si comme dans Seul sur Mars, les scientifiques (Matt Damon dans le film) utiliseront leurs excréments comme engrais.

Saratoga-Chips-e1472054549106

4. Les chips sont nées à cause d’un client particulièrement exigeant

On attribue la création des chips à George Crum, cuisinier au Moon Lake Lodge, à Saratoga Springs, en 1853. Pour la deuxième fois, un client refuse son assiette de frites, trop épaisses à son goût : le chef innove alors en lui servant des tranches de pommes de terre finement émincées, trempées légèrement dans l’huile de friture et un peu salées. George Crum décide d’en faire sa spécialité en les nommant Saratoga chips. Si les chips ont le succès que l’on connaît aujourd’hui, leur inventeur n’a jamais pu déposer de brevet aux États-Unis car la loi le lui interdisait à l’époque.

Biogasanlage hinter einem Rapsfeld 3

5. La pomme de terre est écolo

D’abord sa culture nécessite peu d’eau, d’engrais et d’insecticides pour prospérer. En plus, elle peut être recyclée à 100% : les résidus issus des récoltes agricoles et de la transformation alimentaire peuvent être utilisés et transformés en biogaz. Afin de réduire sa facture énergétique, McCain a ainsi décidé de se doter au Canada d’une unité de méthanisation permettant de traiter l’ensemble des résidus des pommes de terre (pelures, amidon gris, déchets de purée, frites non retenues, etc.).

6 bons remèdes pour soulager les coups de soleil naturellement DRF

6. C’est un remède ancestral

Chez les Incas, elle était utilisée pour soulager les fractures osseuses, prévenir les problèmes digestifs et les rhumatismes. Aujourd’hui, une recette de grand-mère recommande, pour apaiser une brûlure superficielle ou un coup de soleil, de couper une pomme de terre en rondelles et de les appliquer sur la peau.

patate_douce_orange

7. La patate douce est un imposteur

Le terme patate est trompeur. La patate douce, légèrement sucrée, et la pomme de terre ne sont pas parentes. Comme notre pomme de terre, la patate douce est un tubercule qui pousse dans la terre. Mais les deux ne font pas partie de la même famille botanique : la pomme de terre est une solanacée et la patate douce une convolvulacée.

parmentier

8. La pomme de terre a valu à Parmentier sa légion d’honneur

En France, la pomme de terre doit beaucoup au scientifique Antoine-Augustin Parmentier. C’est en prison que celui-ci découvre les valeurs nutritionnelles de la pomme de terre. Une fois libéré, il présente un essai sur la pomme de terre en 1770 à un concours sur le thème “Alimentation capable de réduire les calamités de la famine”. En 1771, l’université de la Sorbonne déclare que les pommes de terre sont propres à la consommation humaine. Plus tard, Parmentier organisera plusieurs dîners mondains avec de la pomme de terre au menu (ce qui donnera son nom au fameux “hachis”) pour montrer à ces convives le potentiel de ce légume-féculent.

Pomme-de-terre

9. La pomme de terre, accessoire de mode

Selon le livre An Edible History of Humanity (par Tom Standage, 2012, non traduit), c’est dans les jardins de Versailles qu’Augustin Parmentier présenta au roi et à la reine un bouquet de fleurs de pommes de terre. La reine s’en enticha et décida de porter les fleurs en parure de perruque. Bien vite, la Cour l’imita et adopta ces fleurs comme indispensable accessoire de mode.

potato

10. La pomme de terre est la nourriture “parfaite”

Comme le rappelle le Comité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre, la pomme de terre est un “trésor nutritionnel”. Elle est composée de 80% d’eau et de 20% de glucides complexes, ce qui lui confère les qualités nutritionnelles du féculent. Elle contient également de la vitamine C : une ration de 250 grammes de pommes de terre, cuite à la vapeur, couvre 25% des besoins humains en vitamine C. On vous l’a dit, la pomme de terre est parfaite.

Laissez un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Crédits : @FoodForSoul

Massimo Bottura, un chef étoilé qui s’engage

Lire l'article
©Emilien Cancet et ©Foodentropie

Foodentropie : le nouveau laboratoire de l’alimentation durable

Lire l'article
Glanage5

Glanage 2.0 : quand le numérique la joue anti-gaspi

Lire l'article