Mieux vivre

Le Frigo Jaune : la fin du gaspillage alimentaire en entreprise ?

Pour éviter le gaspillage alimentaire, une start-up a eu l’idée d’installer Le Frigo Jaune en entreprise. Concrètement, après le service du midi, les salariés de la cantine peuvent déposer les plats qui n’ont pas été consommés dans ce frigo en libre accès.

C’est un frigo jaune à porte vitrée. A l’intérieur, entrées, plats et desserts. Des denrées proposées à la cantine d’entreprise le jour même. Non consommées, elles partaient jusqu’à présent à la poubelle. Grâce au Frigo Jaune, les employés de la cantine remplissent des doggy bags de ces invendus, et les déposent dans un frigo en libre accès pour les salariés de l’entreprise. Le soir venu, chacun peut se servir, pour sa consommation personnelle ou pour proposer ces repas aux plus démunis.

frigo-jaune-gaspillage-alimentaire-restaurant-entreprise-une

A l’origine de cette idée anti gaspillage, Laurence Kerjean. Créatrice de « Meet ze » chef, une appli anti gaspi pour les particuliers, elle a fait pivoter sa start-up pour proposer le concept aux entreprises : « En novembre dernier, lors d’un hackathon organisé par Orange, nous avons décidé de profiter de la loi Grenelle 2, selon laquelle toute entreprise de plus de 500 salariés doit prendre des mesures en faveur de l’économie circulaire, contre le gaspillage… »

Ainsi est né Le Frigo Jaune, présenté au Women Forum en novembre dernier. Depuis le lancement en février, deux entreprises ont adopté le concept, et la start-up est en discussion avec plus d’une centaine d’entreprises. « Nous partons de deux constats : nous gaspillons trop et 4 millions de personnes ne mangent pas à leur faim en France », rappelle Laurence Kerjean.

Il suffit à l’entreprise de souscrire à un abonnement mensuel et la start-up prend en charge le diagnostique, la mise en place du frigo et son nettoyage quotidien, l’assurance, les doggy bags, l’application et la mesure RSE.

« Et ces 4 millions de personnes ne sont pas toutes sans domicile. Dans les entreprises, les stagiaires perçoivent parfois de petites rémunérations, donc cela peut être un petit coup de pouce qui leur permet d’avoir un vrai repas le soir ou le week-end. Certains travailleurs, avec un salaire, peuvent rencontrer des difficultés après un divorce ou en raison de la prise en charge d’un proche dépendant. Ces personnes là ne diront jamais qu’elles ne parviennent pas se nourrir correctement. »

Un projet d’entreprise

Pour installer le frigo jaune, il suffit à l’entreprise de souscrire à un abonnement mensuel et la start-up prend en charge le diagnostique (en fonction du nombre de salariés et de la fréquentation de la cantine), la mise en place du frigo et son nettoyage quotidien, l’assurance, les doggy bags, l’application et la mesure RSE.

Le Frigo Jaune sensibilise au gaspillage, recrée du lien, et constitue une mesure quantifiable.

Pour Laurence Kerjean, « il s’agit pour l’entreprise d’un engagement sociétal très fort. » En effet, les sociétés sont tenues de mettre en place des mesures en terme de responsabilité sociale des entreprises (RSE). « Le Frigo Jaune sensibilise au gaspillage, recrée du lien, et constitue une mesure quantifiable. Ce qui permettra à l’entreprise de suivre la quantité de gaspillage alimentaire évitée chaque année.»

 

Laissez un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bioéconomie

La bioéconomie va-t-elle changer le monde ?

Lire l'article
Capture d’écran 2017-04-26 à 13.47.07

Une exposition qui donne la patate !

Lire l'article
paack2

La révolution durable du packaging

Lire l'article