Mieux produire

L’homme qui verdit les déserts

Comment fertiliser des sols arides tout en faisant des économies d’eau ? Un agronome français a peut-être trouvé la solution : de petites billes qui fonctionnent comme un château d’eau.

Faire pousser sans arroser (ou presque). Impossible ? Philippe Ouaki Di Giorno a voulu offrir aux plantes la possibilité d’avoir des réserves d’eau à portée de racines, comme des milliers de petites gourdes. Cet ingénieur agronome a ainsi mis au point le « polyter », de petites billes composées de cellulose, engrais organique et polyacrylate de potassium.

Quand 80 % de l’eau d’arrosage (ou de l’eau de pluie) part dans la terre sans être absorbée par les plantes, les granules organiques inventées par Philippe Ouaki Di Giorno permettent aux végétaux de profiter de 97 % de cette eau. En effet, le polyter est un hydrorétenteur. Les billes se gorgent de l’eau d’arrosage ou de l’eau de pluie jusqu’à faire 300 fois leur taille.

polyter1

Mélangées à la terre au moment de la plantation, les granules de polyter s’accrochent aux racines. L’eau sera ensuite absorbée par la plante en fonction de ses besoins. Le polyter a déjà été testé sur les green d’Arabie Saoudite, dans des champs au Maroc et au Sénégal, ou dans les jardinières de la mairie de Dax. Résultat : des économies considérables d’eau et des plantations qui grandissent bien plus vite.

Laissez un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capture d’écran 2017-04-26 à 13.47.07

Une exposition qui donne la patate !

Lire l'article
paack2

La révolution durable du packaging

Lire l'article
Screen-Shot-2016-10-21-at-15.03.46

DigitalFoodLab veut accélérer la FoodTech

Lire l'article