Mieux produire

Un champ de patates sur son balcon ?

Technique tout droit issue de la permaculture, la tour de pomme de terre permettrait de faire pousser les patates à la verticale en boostant la productivité des plans. Idéale pour une agriculture urbaine en manque d’espace ? Après un an d’expérimentation, l’heure est à la récolte, enfin au bilan…

Pour réaliser une tour, il suffit de quelques palettes de bois qu’on empile au fur et à mesure ou encore d’un grillage posé en cercle. La technique dit du buttage fait le reste : chaque fois que les feuilles poussent, on ajoute une couche de terre, ceci, jusqu’à l’obtention d’un édifice dépassant un mètre.

Alléchés par la promesse d’un rendement de 100 kg du m2 par an, des jardiniers, experts ou amateurs, se sont laissés tenter, mais le résultat n’a pas été tout à fait à la hauteur car le peu de pommes de terre récoltées se trouvaient à la base de la tour…

Certains remettent en cause la méthode, notant, qu’elle limite la possibilité de photosynthèse et donc la capacité de production ; qu’il faudrait 100 plants pour faire 100 kilos de patates ; qu’en raison de la verticalité, la terre sèche en hauteur, etc. D’autres mettent leur échec sur le compte d’un manque de pratique et promettent d’améliorer le procédé.

En attendant de réussir à faire grimper les patates au rideau, il reste la culture en pot…

Laissez un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Shutterstock

Bactéries chéries : quand les microbes rendent l’industrie agroalimentaire plus vertueuse

Lire l'article
Jeongmee Yoon - Pink and Blue

Les effets dévastateurs du marketing genré dans l’agroalimentaire

Lire l'article
Miimosa

Le co-farming en question : l’agriculture collaborative a-t-elle de l’avenir ?

Lire l'article